Comment évaluer la résilience de votre entreprise face aux attaques informatiques ?

La résilience en cybersécurité est cruciale pour toutes les entreprises, quel que soit sa taille ou son secteur d’activité. Cela englobe la capacité à anticiper, prévenir, et récupérer de diverses menaces informatiques.

L’impact de ces menaces peut être catastrophique pour votre entreprise, allant de la perte de données à des conséquences financières importantes.

Importance de la conformité aux réglementations de cybersécurité

Respecter les réglementations de cybersécurité en vigueur n’est pas seulement une obligation légale. Cela sert par ailleurs à renforcer votre cyber résilience globale.

Différentes normes et règlementations en matière de cybersécurité sont applicables à toute entreprise mais également en fonction du secteur d’activité de cette dernière.

Directive NIS et NIS 2 :

En 2016, la directive NIS (Network and Information Security) a été adoptée dans l’objectif de renforcer la cybersécurité des Etats membres de l’UE. Cela passe par la mise en conformité des entreprises aux obligations de cette directive.

Les secteurs concernés sont les établissements de santé, les banques ainsi que les transports. Avec NIS2, cela s’étendra aux administrations publiques, télécommunications, réseaux sociaux, services postaux, etc.

Découvrez-en plus sur la directive NIS 2 en cliquant ici.

Directive DORA :

La directive Digital Operational Resilience Act (DORA) a pour but de renforcer la résilience opérationnelle informatique des acteurs des services financiers. Cette dernière impose différentes mesures aux structures concernées, comme la gestion des risques informatiques ou encore la conduite de tests de résilience.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article sur la directive DORA.

Evaluation des actifs

L’évaluation des actifs et des vulnérabilités est un élément essentiel pour bâtir une stratégie de cybersécurité robuste et résiliente.

Identification des actifs numériques

La première étape consiste à créer un inventaire complet de vos actifs numériques. Cela inclut non seulement les serveurs et les systèmes informatiques, mais aussi les bases de données, les applications, les documents et toute autre forme de données sensibles.

Classification des articles

Une fois les actifs identifiés, il convient de procéder à leur classification en fonction de leur importance et de leur sensibilité. Cela permet de déterminer quel niveau de sécurité est approprié pour chaque actif.

Tests d’intrusion et exercice de gestion de crise

Tests d’intrusion

Les tests d’intrusion et les simulations d’attaques sont des outils précieux pour évaluer votre niveau de résilience. Plusieurs méthodes peuvent être réalisées en fonction du périmètre à analyser : test d’intrusion interne, externe, RedTeam. Aussi, ces tests peuvent être réalisés de manière automatique ou bien par des consultants SSI.

Les vulnérabilités découvertes lors de ces tests vous permettront d’apporter des mesures correctives afin de renforcer votre niveau de sécurité.

Tests d’intrusion internes

Le test d’intrusion interne sert à évaluer le niveau de sécurité et de résilience de votre réseau interne, mais aussi les capacités de détection des équipes opérationnelles face à des attaques provenant de l’intérieur de l’entreprise.

Tests d’intrusion externes

Parfaits compléments des tests d’intrusion internes, les tests d’intrusion externes visent en particulier à auditer des applications ou des infrastructures exposées sur Internet, telles que les applications web, les applications mobiles (Android, iOS) et leurs Web Services, les points d’entrées VPN ou tout autre équipement ou serveur exposé.

Red Team

Les systèmes d’information des entreprises sont complexes et perméables. Il est donc important de venir éprouver ces derniers avec des tests d’intrusion externes et internes.

Pour autant, afin d’aller plus loin dans la démarche et de se mettre à l’épreuve face à une cyberattaque réaliste, l’approche RedTeam est la meilleure option. Cette dernière vise à s’affranchir des limites des tests d’intrusion « classiques » en adoptant le mode opératoire des cybercriminels :

  • Préparation en amont de l’attaque
  • Combinaison d’approches techniques, physiques et sociales
  • Attaques s’inscrivant dans la durée
  • Utilisation de techniques d’évasion de détection

Exercice de gestion de crise

Anticiper une gestion de crise cyber permet de réagir plus efficacement. En effet, cet exercice va aider à définir la liste des personnes à mobiliser ainsi que les actions à mener en cas de crise et plus précisément :

– Anticiper les activités

– Identifier les rôles et responsabilités

– Prévoir les moyens de communication

– Définir les priorités

Pour gagner en efficacité, le processus de gestion de crise devra être testé régulièrement afin de s’assurer que les ressources humaines et logistiques sont bien opérationnelles. 

Cela vous permettra de réduire les dommages en répondant rapidement et efficacement à l’incident. Aussi, une gestion de crise performante vous garantira la protection de votre réputation.

Rappel des bonnes pratiques à mettre en place

Mise en place de mesures de prévention

Dans un monde où les attaques informatiques se multiplient, il est nécessaire de mettre en place des mesures de prévention en interne.

L’une d’entre elle est la sensibilisation de vos salariés à la sécurité informatique. En effet, le facteur humain est à l’origine d’une grande partie de la réussite d’attaques informatiques. Ainsi, il convient de sensibiliser vos collaborateurs sur divers aspects : messagerie, poste de travail, gestion des mots de passe, etc.

Une autre mesure de prévention à mettre en place est la politique de gestion des accès. Elle vous permettra de définir le personnel ayant accès aux données sensibles de l’entreprise. De cette manière, les risques d’accès à ces données sont minimisés.

Sauvegarde et récupération des données

La sauvegarde des données informatiques est désormais nécessaire à toute entreprise afin de se prémunir en cas de perte ou de vol de données.

La première étape dans la mise en place d’une stratégie de sauvegarde qui consiste à définir quelles données doivent être sauvegardées et à quelle fréquence. Selon le type de données et les besoins de votre entreprise, les sauvegardes peuvent être réalisées quotidiennement, hebdomadairement ou mensuellement.

Diverses solutions de sauvegarde s’offrent à vous : des sauvegardes locales, des sauvegardes sur le cloud et des solutions hybrides. Ces options permettent de garantir que vos données sont non seulement sécurisées, mais également accessibles et récupérables en cas de besoin.

Après une attaque, il est crucial de récupérer les données aussi rapidement et efficacement que possible. Il est donc nécessaire d’établir des procédures de récupération claires et d’effectuer des exercices de récupération pour vous assurer que ces procédures fonctionnent comme prévu.

Aussi, pour renforcer la résilience, nous recommandons souvent la mise en place de solutions de redondance de données. Cela peut inclure la réplication de données sur plusieurs sites ou le stockage de sauvegardes hors site. La redondance augmente vos chances de récupération rapide en cas de perte de données ou d’attaque.

Enfin, une stratégie de sauvegarde et de récupération ne peut être efficace que si elle est régulièrement testée et mise à jour. Nous vous assistons dans l’exécution de tests réguliers pour vérifier l’intégrité des sauvegardes et la fiabilité des procédures mises en place.

Plan de reprise d’activité

Un Plan de Reprise d’Activité (PRA) est un document détaillé contenant les procédures et les étapes à suivre pour restaurer les systèmes informatiques d’une entreprise après une perturbation majeure, telle qu’une cyberattaque. Un PRA efficace est vital pour minimiser les temps d’arrêt et la perte de données, tout en assurant une reprise rapide des opérations commerciales.

Ce plan détaillé identifie les systèmes et les processus clés qui doivent être récupérés en priorité, définit des objectifs de temps de récupération (RTO) et de point de récupération (RPO), et établit les étapes à suivre en cas de divers types d’incidents.

La résilience en cybersécurité : un atout pour votre politique commerciale

La résilience en cybersécurité n’est pas seulement une nécessité technique ou une exigence réglementaire ; c’est aussi un atout commercial significatif qui peut vous aider à gagner et à conserver la confiance de vos clients, partenaires et investisseurs. Voici quelques raisons pour lesquelles une bonne résilience en cybersécurité peut être bénéfique pour la politique commerciale de votre entreprise :

Confiance des clients

À une époque où les violations de données font régulièrement les gros titres, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la manière dont leurs données sont manipulées et protégées. Une entreprise qui peut démontrer une forte résilience en cybersécurité gagne la confiance de ses clients, ce qui peut être un avantage concurrentiel important.

Conformité et accès au marché

De nombreuses industries ont des exigences réglementaires strictes en matière de cybersécurité. En étant conforme et en démontrant une haute résilience, votre entreprise peut accéder plus facilement à de nouveaux marchés ou maintenir de bonnes relations avec les partenaires de l’industrie.

Réduction des risques financiers

Les coûts associés à une violation de données peuvent être astronomiques, allant de l’amende réglementaire à la perte de revenus en raison de temps d’arrêt et de la fuite de clients. Une bonne résilience en cybersécurité réduit ces risques financiers.

Avantage compétitif

Dans les appels d’offres ou les propositions commerciales, une forte posture en matière de cybersécurité peut être un facteur différenciant qui vous donne l’avantage sur les concurrents moins préparés.

Image de marque et réputation

Une gestion efficace de la cybersécurité renforce votre image de marque comme étant responsable et digne de confiance. À l’inverse, une violation de données peut avoir des répercussions à long terme sur la façon dont les clients et les partenaires perçoivent votre entreprise.

Continuité des opérations

La résilience en cybersécurité assure également que votre entreprise peut continuer à fonctionner en toute fluidité en cas d’attaque, minimisant ainsi les perturbations opérationnelles et financières.

Attraction et rétention de talents

Les employés veulent travailler pour des entreprises qui prennent la sécurité au sérieux. Une forte posture en matière de cybersécurité peut donc également vous aider à attirer et à retenir les meilleurs talents.

En somme, une forte résilience en cybersécurité n’est pas seulement une mesure de protection ; c’est aussi une démarche proactive qui peut vous apporter des avantages compétitifs sur plusieurs fronts commerciaux.

N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos besoins spécifiques en matière de cybersécurité.

Contactez-nous

Je partage

Derniers articles

Illustration de sécurité WordPress avec logo central et éléments numériques de sécurité

Renforcer la sécurité WordPress, du développement des plugins à la configuration serveur

Il y a peu, dans le cadre de recherches sur des plugins WordPress, notre pentester Vincent Fourcade a découvert une injection de code, côté client, dans un module du célèbre CMS. Celle-ci fut vérifiée et validée par les équipes de WPScan. Aujourd’hui, une CVE lui a été attribuée. L’occasion de revenir aujourd’hui sur la sécurité, au sens large, dans le CMS WordPress, que ce soit au niveau de la couche applicative, de la configuration du serveur ou du bureau. C’est parti !

Lire l'article

Analyse des Métriques XSS : comprendre l’Impact des injections de code côté client

Lors des tests d’intrusion, l’injection de code côté client est généralement plus aisée à découvrir qu’une injection côté serveur. Le nombre de paramètres dynamiques transitant du back au front, la difficulté d’échapper correctement à l’entrée et à la sortie et la multitude d’encodage liés à l’affichage peuvent être des vrais casse-têtes pour qui souhaite faire la chasse à la XSS. Le JavaScript malveillant semble ainsi avoir de beaux jours devant lui. Cependant, il n’est pas rare qu’à l’issu de l’audit, la criticité d’une telle injection découle directement de la configuration des cookies présents sur l’application. En effet, l’absence de l’attribut HttpOnly majore irrémédiablement les risques liés à ce type d’attaque. Néanmoins, cela signifie-t-il que la présence de cet attribut doive absolument amenuiser la criticité d’une injection ?

Lire l'article