Qu’est ce que GLPI ?

GLPI est un outil de gestion de parc informatique. Développé par des français, cet outil open source est de nos jours de plus en plus déployé chez nos clients. Lors des tests d’intrusion internes, il est toujours utile de s’intéresser à cet outil puisqu’il gère (quand celui-ci est maintenu à jour…) l’intégralité du parc informatique. Il n’est pas rare non plus, d’y trouver des informations intéressantes dans les commentaires, tels que des logins, des clefs SSH, voire parfois des mots de passe…
Dans cet optique et afin de faciliter (d’accélérer ? 😈 ) la compromission du système d’information de nos clients, nous avons développé un outil permettant de scanner GLPI.

Présentation de l’outil GLPIScan

GLPIScan a donc été développé dans le but de scanner l’application GLPI, plusieurs options sont disponibles, notamment :

  • Le test des identifiants par défaut ;
  • La présence de fichier par défaut ;
  • La liste des plugins installés ;
  • Les vulnérabilités affectant GLPI ainsi que les plugins installés.

Les versions de GLPI prises en charge sont les suivantes :

  • GLPI > 0.85.4
  • GLPI <= 9.4.3

Comment utiliser GLPIScan ?

L’outil, les instructions d’installations, ainsi que les sources sont disponibles sur le github Digitemis à l’adresse suivante :
https://github.com/Digitemis/GLPIScan

Je partage

Derniers articles

miniature article interet legitime europe

La notion d’intérêt légitime au cœur d’un débat européen

En 2020, l’Autorité de Protection néerlandaise a sanctionné une société de diffusion de matchs de football pour violation des règles de protection des données personnelles. Cette décision a provoqué un débat européen autour de la notion d’intérêt légitime. Alice Picard, notre juriste consultante Protection des Données, revient dans le détail sur les ressorts de ce débat.

Lire l'article
edito digitemis par ludovic de carcouet avril 2022

L’édito de Digitemis, par Ludovic de Carcouët (juin 2022)

Cyber humanum est : l’édito de Ludovic de Carcouët, CEO de Digitemis (juin 2022). L’édition 2022 du Forum International de la Cybersécurité (FIC) qui s’est déroulée à Lille la semaine dernière a montré que le facteur humain demeure le socle d’une politique cyber efficace et ambitieuse. L’humain reste le meilleur garant de la solidité et de la continuité d’un écosystème grâce à son savoir-faire, à sa réflexion, à ses compétences, à sa capacité d‘innovation et de réponse aux problématiques technologiques qui se posent. Il est le plus à même de réguler son rapport à la machine et de doser son usage.

Lire l'article