Digitemis découvre deux vulnérabilités au sein d’un produit Sage

Le produit Sage X3 est un ERP destiné aux PME-PMI et filiales de grands groupes, édité par la société britannique éditrice de logiciels Sage.

Découverte

Lors d’une mission pour l’un de leurs clients, les auditeurs ont découvert et remonté à l’éditeur deux vulnérabilités inconnues sur la version 12.14.0.50-0 du produit Sage X3.
L’application Sage X3 propose de nombreuses fonctionnalités dont certaines ont particulièrement suscité l’intérêt des auditeurs.


XSS (CVE-2023-31868)
Certains champs, dont un, modifiable depuis un compte sans privilège, sont sujets à des failles de types « Cross-Site Scripting » (XSS). Un utilisateur malveillant est donc en mesure de modifier un champ texte par une charge malveillant pouvant cibler les administrateurs de la solution. Un exemple d’exploitation est donc d’utiliser cette vulnérabilité pour hameçonner un administrateur dans le but de voler son mot de passe.
Il est également important de noter que ces injections sont stockées sur l’application, et seront donc exécutées à chaque fois que la page sera chargée par un utilisateur.


Injection CSV (CVE-2023-31867)
La seconde vulnérabilité est une injection CSV. Cette vulnérabilité se produit lorsqu’une application web exporte des données malveillantes dans des fichiers CSV. Lorsqu’un tableau tel que Microsoft Excel ou LibreOffice Calc est utilisé pour ouvrir un CSV, toute cellule commençant par « = » sera interprétée par le logiciel comme une formule.
Ainsi, les auditeurs ont pu découvrir dans l’application Sage X3 plusieurs endroits où il était possible d’insérer des données malveillantes pouvant être exportées dans un CSV et exécutées sur le poste d’un utilisateur.

Correctifs

L’éditeur a publié un correctif sur les versions 11.30.5, 12.17.12, 12.16.4, 12.15.5, 12.14.8. Il est donc recommandé d’installer l’un de ces patchs, selon la version installée. Plus d’informations à propos de ce correctif :

https://www.sagecity.com/za/sage-x3/f/announcements/199880/security-hotfixes-delivery

Lien vers les Advisories :

Ecrit par Maxime DUPUIS et Romain DELAUNAY

Je partage

Derniers articles

Illustration de sécurité WordPress avec logo central et éléments numériques de sécurité

Renforcer la sécurité WordPress, du développement des plugins à la configuration serveur

Il y a peu, dans le cadre de recherches sur des plugins WordPress, notre pentester Vincent Fourcade a découvert une injection de code, côté client, dans un module du célèbre CMS. Celle-ci fut vérifiée et validée par les équipes de WPScan. Aujourd’hui, une CVE lui a été attribuée. L’occasion de revenir aujourd’hui sur la sécurité, au sens large, dans le CMS WordPress, que ce soit au niveau de la couche applicative, de la configuration du serveur ou du bureau. C’est parti !

Lire l'article

Analyse des Métriques XSS : comprendre l’Impact des injections de code côté client

Lors des tests d’intrusion, l’injection de code côté client est généralement plus aisée à découvrir qu’une injection côté serveur. Le nombre de paramètres dynamiques transitant du back au front, la difficulté d’échapper correctement à l’entrée et à la sortie et la multitude d’encodage liés à l’affichage peuvent être des vrais casse-têtes pour qui souhaite faire la chasse à la XSS. Le JavaScript malveillant semble ainsi avoir de beaux jours devant lui. Cependant, il n’est pas rare qu’à l’issu de l’audit, la criticité d’une telle injection découle directement de la configuration des cookies présents sur l’application. En effet, l’absence de l’attribut HttpOnly majore irrémédiablement les risques liés à ce type d’attaque. Néanmoins, cela signifie-t-il que la présence de cet attribut doive absolument amenuiser la criticité d’une injection ?

Lire l'article