La CNIL présente son rapport d’activité 2018 et le programme des contrôles 2019

Logo CNIL

La CNIL a plusieurs fois communiqué sur ses principales actions et décisions depuis le 25 mai 2018, mais son premier rapport d’activité de l’ère du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) était particulièrement attendu, tout comme l’annonce de ses priorités pour 2019.

Le bilan de 2018

La CNIL a toujours été la source d’information de référence pour les citoyens et les professionnels en matière de protection des données personnelles, en particulier via les ressources mises à disposition sur son site web.

La médiatisation de l’entrée en application du RGPD a permis une sensibilisation accrue de la population, se manifestant par l’augmentation considérable des nombres de visites sur le site et de plaintes (respectivement 80% et 32,5% par rapport à 2017). Les trois quarts de ces plaintes sont liées aux difficultés que rencontrent les personnes pour exercer leurs droits et garder la maîtrise de la diffusion de leurs données sur Internet.

Les enjeux de 2019

Dans la continuité naturelle de son rôle d’accompagnement de la conformité, la CNIL poursuivra ses actions de pédagogie et dissuasion visant à assurer la crédibilité du RGPD sur le long terme.

Elle a ainsi publié récemment un règlement type sur la biométrie au travail (cf. notre article « La CNIL publie son règlement biométrie ») et proposera d’ici l’été un guide de sensibilisation à destination des collectivités.

La CNIL a par ailleurs choisi d’inscrire à son programme des contrôles 2019 des thèmes directement liés aux principes du RGPD : l’exercice des droits des personnes, les responsabilités des sous-traitants et le respect des droits des mineurs.

Marie-Laure Denis, présidente de la CNIL depuis le 1er février 2019, a à ce sujet annoncé « la fin d’une certaine forme de tolérance qui a accompagné la transition » [1].

Mme Denis fait également de l’accroissement de l’expertise de la CNIL dans les usages du numérique une priorité, avec des approfondissements particuliers des études dédiées aux assistants vocaux et au cloud computing.

Pour en savoir plus :

Article de presse : « Protection des données : pour la présidente de la CNIL, il y a une prise de conscience mondiale » (article payant)

[1] Marie-Laure Denis, présidente de la CNIL, revient en vidéo sur le bilan 2018 et les perspectives 2019 (Linkedin)

Je partage

William BAFFARD

Titulaire d'un DEA "Informatique et Droit", j'ai exercé près de 15 ans en tant que juriste d'entreprise dans différents domaines du droit des affaires. J'ai rejoint Digitemis en 2018 pour me consacrer pleinement au droit de la protection des données personnelles, au profit de clients externes dont les secteurs d'activité et les enjeux sont variés.

Derniers articles

miniature article mission exploratoire metavers

Développement du métavers : ce que dit le rapport de la mission exploratoire

Initiée par plusieurs ministères (dont ceux de l’Économie et de la Culture), la mission exploratoire sur le développement des métavers a récemment rendu son rapport et ses conclusions. Les auteurs de ce rapport ont établi des constats, identifié les enjeux sous-jacents et émis des propositions sur le sujet. Décryptage par Alice Picard, notre juriste consultante en protection des données.

Lire l'article
miniature accord etats unis europe

Accord entre l’Union européenne et les États-Unis sur le transfert de données : jamais deux sans trois ?

Début octobre 2022, les États-Unis ont ouvert la voie à un nouvel accord renforçant la protection et le transfert des données personnelles avec l’Europe. Notre experte Marie Pontrucher fait un point complet sur les relations entre les États-Unis et l’Union européenne concernant le marché de la donnée.

Lire l'article