logo JSSI

DIGITEMIS a assisté le 19 mars 2019 à la 19e édition de la JSSI [1]. Comme son acronyme l’indique cet événement porte sur la sécurité des SI mais également sur les aspects juridiques de la sécurité. Elle est organisée tous les ans par l’OSSIR [2] à PARIS. Le thème de l’édition de cette année est « Smart security : l’innovation en sécurité et inversement ».
Voici un court retour de nos consultants sur cette journée consacrée à la SSI :

Yassir Kazar, fondateur de la plateforme de Bug Bounty Yogosha s’est risqué à présenter sa vision de l’innovation dans la sécurité via un angle économique, sociologique et philosophique. Yassir s’est questionné par exemple sur l’utilisation du temps qu’on gagne à automatiser, comment réadapter les exigences sécurité en fonction des nouveaux processus de développement et plus largement, comment doit-on penser et réorganiser nos sociétés. Cette présentation dénotait, dans le bon sens du terme, avec les conférences que l’on a l’habitude de voir dans une journée dédiée à la sécurité.

La conférence de Michel Dubois sur le Dataminig était un exposé, extrêmement bien construit, sur les problématiques de traitement de gros volumes de données. Nous retiendrons qu’on ne peut pas faire de l’ « IA » si un humain ne pose pas la bonne question en amont du traitement, en utilisant des algorithmes connus depuis de nombreuses années. Les slides de sa présentation sont accessibles sur le site de l’APSSIS [3].

Vincent Le Toux nous a présenté son outil Ping Castle destiné à l’audit des domaines Active Directory, ainsi que la genèse de ce projet. Ping Castle est un outil intéressant pour auditer un environnement Active Directory complexe et obtenir un plan d’action visant à élever son niveau de sécurité. Les rapports de cet outil fournissent également des métriques exploitables facilement par les décideurs en sécurité des systèmes d’information. Si ce sujet vous intéresse, beaucoup d’éléments de cette conférence avaient déjà été abordés par Vincent dans le podcast No Limit Secu [4].

La présentation de Marion Videau et Fred Reynal était une « porte ouverte » des activités de R&D de Quarkslab sur la recherche de vulnérabilité et de la nécessité de développer des outils pour cette tâche. Un de leurs objectifs en cours est le développement d’un fuzzer, multiplateforme, flexible, efficace, robuste et monitorable délivrant des crashs pertinents pour les experts en rétro-ingénierie logicielle.

Merci à l’OSSIR pour cette agréable journée.

[1] Journée de la Sécurité des Systèmes d’Information
[2] Observatoire de la Sécurité des Systèmes d’Information et des Réseaux
[3] https://www.apssis.com/upld/2018-04/C6-MDUBOIS.pdf
[4] https://www.nolimitsecu.fr/pingcastle/

Je partage

Derniers articles

miniature article interet legitime europe

La notion d’intérêt légitime au cœur d’un débat européen

En 2020, l’Autorité de Protection néerlandaise a sanctionné une société de diffusion de matchs de football pour violation des règles de protection des données personnelles. Cette décision a provoqué un débat européen autour de la notion d’intérêt légitime. Alice Picard, notre juriste consultante Protection des Données, revient dans le détail sur les ressorts de ce débat.

Lire l'article
edito digitemis par ludovic de carcouet avril 2022

L’édito de Digitemis, par Ludovic de Carcouët (juin 2022)

Cyber humanum est : l’édito de Ludovic de Carcouët, CEO de Digitemis (juin 2022). L’édition 2022 du Forum International de la Cybersécurité (FIC) qui s’est déroulée à Lille la semaine dernière a montré que le facteur humain demeure le socle d’une politique cyber efficace et ambitieuse. L’humain reste le meilleur garant de la solidité et de la continuité d’un écosystème grâce à son savoir-faire, à sa réflexion, à ses compétences, à sa capacité d‘innovation et de réponse aux problématiques technologiques qui se posent. Il est le plus à même de réguler son rapport à la machine et de doser son usage.

Lire l'article