Impression et numérisation, maillons faibles du RGPD ?

6 Fév 2018
Fanchy Fanch, Webdesigner & Webdeveloper
564
0

Un document qui traîne sur une imprimante, des données personnelles qui restent stockées sur un serveur d’impression (éventuellement dans le Cloud) ou encore une numérisation confidentielle qui est visible de tous sur un poste en libre-service, les failles de sécurité potentielles d’un système d’impression et de numérisation sont multiples et polymorphes.
Les entreprises sont-elles pleinement conscientes du risque ?

A partir du 25 mai 2018, elles sont susceptibles de subir des sanctions pouvant aller jusqu’à 4% du CA si elles ne sont pas conformes à la nouvelle réglementation sur la protection des données personnelles.

Alors, quel système de protection déployer et quelle politique d’impression mettre en place ?
Quelle gouvernance pour éviter une dilution des responsabilités entre la DSI, les moyens généraux, les RH, la Direction Financière et les utilisateurs métiers?

Le 6 février, IT for Business et Lexmark vous convient à un débat suivi d’un cocktail dinatoire afin de faire le point sur les enjeux de la protection des systèmes d’impression et de numérisation.

Programme

18h30

Accueil

19h00

« Les enjeux du RGPD par rapport aux environnements d’impression »

Ludovic de Carcouet, DG de Digitémis

19h25

Table ronde « Quelles sont les bonnes pratiques dans le domaine de l’impression pour aborder le RGPD »

Gregory Anderson, DPO,  Lexmark

Arnaud Godet, Europe CISO, Scor (sous réserve)

Jean-Michel Sauvaud, Entreprise Sales Director & Managing Director Président, Lexmark

Guillaume Ors, Directeur des Systèmes d’Information et du Numérique, Académie de Versailles

Ludovic de Carcouet, DG de Digitémis

19h55

Avis d’expert Lexmark « Une approche pratique et fonctionnelle pour la conformité du système d’impression par rapport au RGPD »

Karl Trouillon, Responsable Marketing Solutions, Lexmark

20h10

Conclusion des débats

20h15

Cocktail dinatoire

S’inscrire