Une entreprise vendéenne contre la cyberattaque mondiale

2 Juin 2017
France 3
Fanchy Fanch, Webdesigner & Webdeveloper
49
0

La cyberattaque qui a touché des services publics et des multinationales mi-mai, a fait beaucoup de dégâts. Digitemis, une entreprise vendéenne spécialisée dans la cybersécurité, a reçu de nombreuses demandes d’aide pour restaurer les données infectées.

Wannacry, c’est le nom de la cyberattaque, a touché plus de 150 pays. Des services publics et des entreprises françaises ont été touchées.
Le CHU d’Angers a dû stopper tout accès à internet pendant plus de 24 heures.

Ce lundi 29 mai, le CHU d’Angers précise : 
Aucun ordinateur, serveur ni équipement du CHU d’Angers n’a été infecté ou bloqué par les cyberattaques exploitant une faille Windows, aucune donnée personnelle ni institutionnelle n’a été attaquée. L’accès à Internet et les échanges de mails avec l’extérieur ont effectivement été coupés temporairement, mais la limitation de cette connexion était volontaire et maîtrisée, afin de laisser le temps au service informatique d’appliquer sur l’ensemble du parc informatique les correctifs livrés par Microsoft. C’était donc une décision « pro-active » que le CHU a pris par mesure de prévention.

Pour faire face, l’entreprise vendéenne Digitemis travaille à renforcer la sécurité de ses clients. Dans le cas de WannaCry, ce sont des e-mails aux pièces jointes piégées qui ont permis d’infecter des centaines de milliers d’ordinateurs à travers le monde. Le virus crypte les données et une demande de rançon est envoyée au propriétaire : il doit payer s’il veut récupérer ses données.

« La difficulté, c’est qu’il faut à la fois sensibiliser les utilisateurs pour éviter que la pièce jointe soit ouverte, ou mettre en place des mesures techniques pour interdire l’ouverture de la pièce jointe, et aussi envisager l’hypothèse où la pièce jointe infecte un poste de travail et donc corriger la faille de sécurité sur l’ensemble des postes de travail et des serveurs pour éviter la propagation« , explique Etienne Chevillard, responsable sécurité du Groupe SIGMA, société basée à Nantes spécialisée dans l’hébergement et l’infogérance de systèmes d’information.

Ri

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/vendee/entreprise-vendeenne-contre-cyberattaque-mondiale-1260031.html