Le Klan. Trois PME du numérique s’allient pour séduire les e-commerçants

2 Oct 2015
Le journal des entreprises
Fanchy Fanch, Webdesigner & Webdeveloper
47
0

NUMERIQUE Ciblant les acteurs de l’e-commerce, la marque « Le Klan » réunit les offres de trois PME : Ovny (communication), l’agence 404 (webmarketing) et Digitemis Cybersécurité.

L’affiche présente trois personnages parés pour doper votre activité e-commerce. Une jeune femme qui souffle des bulles de savons incarne la créativité, le travail sur l’image de marque de l’entreprise. À ses côtés, l’homme fort du groupe, en bras de chemise, barbu, chapeau melon sur la tête et cigare en bouche, représente l’expert en stratégie web, qui va nourrir la croissance. En léger retrait figure un homme mûr, un brin austère et collet monté. Il symbolise la sécurité informatique des données, la défense contre les cyber-attaques. Bref, le garant d’un e-business pérenne. Ce trio se nomme « Le Klan », une marque créée à la rentrée, qui réunit les services de trois PME du numérique : Ovny (communication globale, 10 salariés), l’agence 404 (webmarketing, 15 salariés) et Digitemis Cybersécurité (7 personnes).

Cible régionale

Toutes trois ont leur siège ou une antenne en Vendée. « C’est de l’entrepreunariat à la vendéenne, en réseau », s’amuse Laurent Potier, patron d’Ovny aux Herbiers, qui travaillait déjà en prescription mutuelle avec Renaud Varoqueaux, son homologue de l’agence 404, basé à Nantes et à La Roche. Question cible, « Le Klan vise principalement les dirigeants de PME ayant une activité e-commerce, en Pays de la Loire et Poitou-Charentes », indique Laurent Potier.

Se différencier via une association atypique

Pour booster leur business, les membres du Klan ont décidé de jouer l’offre globale et la complémentarité. « Cette association atypique nous différencie, explique Ludovic de Carcouët, créateur de Digitemis. A ma connaissance, aucun acteur de la cybersécurité ne collabore avec des pros de la com’ et du webmarketing et vice-versa. » Leur approche commence par un travail de pédagogie. « On amène les clients à se poser les bonnes questions : ce qu’ils veulent gagner, ce qu’ils recherchent… Parfois certains restent incapables de répo
ndre ou se rendent compte que leur projet n’est pas viable ».

Ensemble, ils proposent notamment d’élaborer un véritable business plan web. « Beaucoup voient un site uniquement comme un outil de visibilité et non comme un moyen de faire des ventes ou d’augmenter un panier moyen.

Il faut prendre conscience que le web rapporte ! », explique Renaud Varoqueaux.

Au salon e-commerce de Paris

Une campagne de communication vient de débuter, avec une participation du Klan au salon de l’e-commerce de Paris en septembre dernier. Pour cela, les trois PME ont obtenu le soutien logistique d’Oryon, l’agence de développement yonnaise, plus un coup de pouce financier de La Région via le programme « 500 projets pour le territoire ». A suivre : le salon e-commerce de Vannes et des rencontres avec des réseaux de type ADN Ouest ou Atlantic 2.0.

Source : http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/44/services/communication-medias/le-klan-trois-pme-du-numerique-s-allient-pour-seduire-les-e-commercants-02-10-2015-268979.php